Infoline (+225) 36-86-82-10 / 36-86-98-27

Historique


L’hôpital Baptiste de Ferkessédougou est une institution confessionnelle. C’est le Docteur Charles Beal, missionnaire américain, qui fonde en 1952 la première œuvre médicale de la Mission Baptiste à Ferké. L’administration française (coloniale) de Korhogo accorde une concession d’environ 9 hectares pour la mise en place d’une activité médico-chirurgicale.

Malheureusement, en 1958, l’hôpital doit fermer avec le départ du Dr Beal pour raisons de santé.

En 1952, c’est-à-dire, quatre ans plus tard, les frères John et Dwight M. Slater, tous deux médecins chirurgiens fuient les troubles politiques du Congo Belge devenu Zaïre et s’installent dans la région des Savanes ivoirienne où ils ouvrent à nouveau l’Hôpital Baptiste de Ferké. Un autre chirurgien, Dr S. Dillinger, se joint à eux en 1968 et, progressivement, la renommée de l’hôpital baptiste se fait sur la base de son importante activité chirurgicale et de son engagement chrétien altruiste.

Les années qui suivent voient défiler un grand nombre de missionnaires et volontaires. Ils viennent des Etats-Unis d’Amérique et d’Europe.

Ils sont médecins généralistes ou spécialistes, infirmiers, pharmaciens, chargés de maintenance, secrétaires, bibliothécaires, … Ils ont tous un objectif : la guérison corporelle et spirituelle des foules que Dieu dirige à l’Hôpital Baptiste de Ferkessédougou.

Si au cours de ses premières années de vie, les patients ont reçu les soins médicaux dans des bâtiments en brique de terre, le visage de l’Hôpital Baptiste de Ferké a bien changé aujourd’hui. Tous les dix ans en effet, l’établissement s’est agrandi d’une nouvelle construction moderne. L’ensemble hospitalier compte désormais 13 bâtiments de plein pied dont 6 dédiés à l’hospitalisation des patients.

61 lits d’hospitalisation sont disponibles dans ce village « thérapeutique » qui comprend par ailleurs des bâtiments alloués à la chirurgie, la radiologie, la pharmacie, la clinique, le laboratoire et sa banque de sang, la santé communautaire, le bureau des entrées, la salle des dévotions, la librairie et l’administration.

Aujourd’hui, le personnel de l’hôpital ne compte plus que trois missionnaires professionnels (2 infirmiers américains et un médecin congolais). Le reste de l’équipe, soit 137 membres du personnel, est ivoirien, malien, tchadien et béninois. Plus de 70% de son effectif a été formé par l’Hôpital Baptiste ou à ses frais (des infirmiers de l’Hôpital Baptiste aux médecins chirurgiens en passant par les infirmiers Diplômés d’Etat, les Agents Technique de Laboratoire et de Pharmacie, l’infirmier Anesthésiste, le Technicien Biologiste, etc.).

L’Hôpital Baptiste de Ferkessédougou reçoit à peu près 40.000 patients chaque année et dispense des soins médicaux de niveau primaire et secondaire à des prix accessibles, dans le respect de la diversité culturelle, sans distinction d’origine, de genre ou de croyance.

Les malades viennent de toutes les régions du territoire ivoirien et des pays voisins. Ils souffrent d’une grande diversité de maladies et de blessures. Le paludisme et d’autres infections parasitaires, les plaies chroniques et le SIDA sont certes les maladies qu’on rencontre le plus fréquemment ici et en Afrique de l’Ouest. Mais il y a aussi des cas d’hypertension, de diabète, d’allergies et d’infécondité.

Le Programme de Santé Communautaire de Ferké (PSCF) mène des activités de sensibilisation diverses (l’hygiène et la salubrité, le VIH/SIDA, la lutte contre l’excision, etc.) dans la ville de Ferké et les villages environnants. Chaque semaine des séances de pesée et de vaccination mère et enfant ont lieu sur la station.

Une assistante sociale accompagne les personnes en situation de crise vers sa résolution. Elle assure le soutien moral et psychologique des malades et des familles selon les besoins tandis que l’aumônier anime les programmes d’évangélisation et de prière en faveur du personnel et des usagers de l’établissement.

A l’Hôpital Baptiste de Ferké, depuis plus de 60 ans, nous administrons des soins mais c’est Dieu qui guérit.

Fondateur : Worldventures // Personnel: 137
Superficie: 9 Hectares // Directeur : Bakary Coulibaly